Solstices divers

Pâle soleil désenchanté

Essayant vainement de réchauffer

Par ses rayons obliques, affaiblis, nos carcasses vieillissantes/usées

Par les années/aux mouvances désordonnées.

 

Au pied des falaises granitiques

Les blocs, gisants écroulés,

Ecoutent descendre et monter

Le bruit régulier de la marée.

 

Sur leurs surfaces patiemment érodées

Brillent les particules enchâssées du mica feldspathique.

Le goémon brun attend abandonné

Le retour des flots montants qui

Le poussera jusqu'au portique.

 

Calme bruit, calme plat,

L'ombre du soir s'étire comme un fil

Les grains de sable prennent des allures

De graviers, les graviers de cailloux, les cailloux de rochers.

Quelques algues vertes, filamenteuses

Apportent leurs éclats phosphorescents

Dans cette dernière lumière automnale.

 

S'écouleront alors plusieurs lunes magnétiques.

 

Le nouveau solstice regardera arriver

Le flot nouveau des passants désoeuvrés.

Les moules se verront décortiquées,

Les algues piétinées et le sable agglutiné

Par des châteaux éphémères,

Par des conquêtes enfantines ,

Et des huiles solaires aromatisées.

 

Texte Philippe Belleney

 

 

 

A la lumière de la bougie

 

solstice-1259

A la lumière de la bougie

Comme un troubadour

Solstice est de retour

Equinoxe qui n’est pas loin

Lui prend la main

C’est la valse des saisons

Des lueurs des papillons

De la nuit noire

Des bougeoirs

C’est la marche du temps

Des éléments

De la lumière des ténèbres

Des réverbères

Marchant sans cesse

Parfois avec ivresse

Dans les marécages

Sur les rivages

D’un lendemain

Toujours aussi peu incertain ...

Par Alain Isenegger

 

2 textes extraits de l'Ego du mois décembre 2017 : http://www.lareopage.com/egodumois/decembre2017/