Un peu de musique pour la fin de ce mois d'octobre sous la grisaille.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Y'a tout l' temps quat' ronds d'allumés

Su' l' feu d' mes ambitions

À force de m' dépasser

J' me perds moi-même dans l'horizon

S'en faire pour tout et rien

Jouer du coude pour garder sa place

À n' vivre que pour demain

Je n' fais que survoler mes traces

 

Et octobre vient de passer en coup d'vent

Une autre année où je n'ai pas pris le temps

De voir l'automne s'effeuiller tranquillement

 

Il n'y a point de repos

Pour l'éternel insatisfait

Ceux qui en veulent toujours trop

Récoltent souvent que des regrets

Y'a des jours où j' me dis

Que je marche à côté d' la vie

Je la salue de loin

Sans jamais croiser son chemin

 

Et octobre vient de passer en coup d'vent

Une autre année où je n'ai pas pris le temps

De voir l'automne s'effeuiller tranquillement

 

Toujours plus vite, être à la course

Exister sur le pouce

Pogné dans l' tourbillon

Je pédale après quoi au fond?

On veut tous s'arrêter

Mais on est happés comme des cons

Par ce monde de cinglés

Qui fait qu'on r'garde pu' les saisons

Et octobre vient de passer en coup d'vent

Une autre année où je n'ai pas pris le temps

De voir l'automne s'effeuiller tranquillement

 

 

Octobre, Album Octobre, 2015, Les cowboys fringants

octobre cow boy